Exodus

De gauche à droite : T. Hunting, J. Gibson, S. Souza, L. Altus, G. Holt

De gauche à droite : T. Hunting, J. Gibson, S. Souza, L. Altus, G. Holt

Les débats sont légions au sein de la communauté metalleuse. Définir les groupes les plus influents du thrash metal américain (le fameux « Big Four of Thrash Metal ») est l’un des sujets les plus discutés. Si les places du podium sont quasi unanimement réservées à Metallica, Megadeth et Slayer, la quatrième place est sujette à débat. Officiellement, Anthrax complète la liste, d’après un consensus fondé sur les ventes de disques.

De mon côté, il est clair que la quatrième pilier du thrash est Exodus, notamment de par ses racines communes avec les autres pionniers. Fondé en 1979 par Tom Hunting et Kirk Hammett avant que ce dernier ne rejoigne Metallica en 1983, Exodus est un groupe né autour de la baie de San Francisco, comme ses comparses de la Bay Area. Inutile de préciser que la troupe baignait dans le même cercle que les trois grands groupes de thrash californien.

Menée par son principal compositeur et guitariste emblématique, Gary Holt, la bande furieuse a fait grand bruit avec son premier album Bonded By Blood en 1985, chef d’oeuvre ultime de thrash marqué par le chant inhabituel du frontman extrême Paul Baloff. Le duo de guitaristes Holt et Hunolt formèrent la « H-team ». Mais ces frères de sang ne rencontrèrent pas le succès de Metallica et les albums suivants ne purent surpasser le premier ou tenir la barre. Baloff fut évincé et remplacé par Steve Souza, qui officiait chez Testament, autre grand nom du thrash californien.

Lire la suite

[Photos] Hellfest 2014

Jour 1

Date : Vendredi 20 juin 2017
Groupes : Therapy?
Sepultura
Iron Maiden
Slayer
Septicflesh
Compte-rendu : Hellfest – 20/06/2014

Jour 2

Date : Samedi 21 juin 2017
Groupes : Soulfly
Deep Purple
Aerosmith
Phil Anselmo & The Illegals
Compte-rendu : Hellfest – 21/06/2014

Jour 3

Date : Dimanche 22 juin 2017
Groupes : Lofofora
Tagada Jones
Angra
Alter Bridge
Emperor
Black Sabbath
Opeth
Compte-rendu : Hellfest – 22/06/2014

Décors

Clisson

Hellfest – 20/06/2014

Festival : Hellfest
Groupes : Iron Maiden
Septicflesh
Slayer
Sepultura
Date : Vendredi 20 juin 2014
Ville : Clisson

1400 kilomètres. C’est la distance que j’ai parcourue pour venir au Hellfest cette année. Je n’avais jamais fait autant de route pour venir uniquement pour un événement musical. Il fallait que cela vaille le coup et le coût pour se rompre le cou dans le pogo clissonnais.

hellfest1_img1L’affiche ne laissait aucun doute là-dessus. Je l’avais déjà évoqué dans un précédent article : cette neuvième édition allait être un nouveau palier en sortant un brelan d’as pour les têtes d’affiche. Si l’on compte les autres rois et jokers de cette main infernale, on obtient toutes les raisons pour que je fasse tapis et vienne de Prague jusqu’à Clisson. Le risque était faible, la mise était grosse et assurée, et le festival a tenu son pari.

Lire la suite

Reprise de l’album Seasons In The Abyss (Slayer)

Image de prévisualisation YouTube
Titres : War Ensemble
Blood Red
Spirit In Black
Expendable Youth
Dead Skin Mask
Hallowed Point
Skeletons Of Society
Temptation
Born Of Fire
Seasons In The Abyss
Groupe : Slayer
Album : Seasons In The Abyss
Instrument(s) : Guitare électrique Squier

Il y a tout juste un an, Jeff Hannemann nous quittait brutalement des suites de son infection due à une morsure d’araignée (et accessoirement de ses abus d’alcool). Slayer perdait son guitariste mythique qui formait la paire avec Kerry King et avait signé les riffs les plus démentiels et célèbres du groupe de thrash américain.

Pour rendre un nouvel hommage à ce gratteux, je publie une vidéo enregistrée un an plus tôt, où je reprends à la guitare l’intégralité de l’album Seasons In The Abyss, à la manière de mes tentatives sur Master Of Puppets et And Justice For All de Metallica. C’est mon album préféré de Slayer, un pilier dans leur discographie avec Reign In Blood.
Lire la suite

Jeff Hanneman décède à l’âge de 49 ans

jeff-hanneman_img2 La nouvelle est tombée dans la semaine : Jeff Hanneman, le guitariste emblématique du groupe de thrash metal Slayer, est décédé le 2 mai 2013 d’une insuffisance hépatique.

En 2011, le Californien avait déjà contracté une fasciite nécrosante, une infection rare et grave due à une morsure d’araignée, ayant surement conduit à son décès récent. Cette infection l’avait profondément affaibli, l’empêchant de tourner avec son groupe qui l’avait remplacé par Gary Holt, grand flingueur du groupe thrash Exodus.

Voici un article hommage à ce guitariste atypique, auteur de riffs parmi les plus démoniaques du répertoire de Slayer, ayant fait la renommée du groupe. Parmi ces lignes brutales et mythiques, citons Angel Of Death, Dead Skin Mask, South Of Heaven ou encore l’ultime Raining Blood, véritable hymne culte. Des riffs dissonants et déments, à la tonalité malsaine et au rythme effréné fracassant. Les solos de Hanneman comportaient eux aussi cette dimension anarchique et infernale, torturant les notes à grands coups de vibrato et assénant un torrent sanglant de shred anti-mélodiques.

Le jeu du guitariste Kerry King, avec qui il formait la paire, était à peu près semblable. Le duo se répondait parfaitement sur les riffs comme sur les solos. Si je trouvais les solos très moches, la rythmique était toujours imparable et percutante. Jouer un morceau de Slayer était un véritable sport.

Qu’on adhère ou non à l’esthétique des solos, une chose méritait le respect chez Hanneman comme chez Slayer : créer des ambiances plus terrifiantes les unes que les autres et ce, sur une carrière entière, sans virage. Lire la suite

Metallica

De gauche à droite : L. Ulrich, K. Hammett, R. Trujillo, J. Hetfield

De gauche à droite : L. Ulrich, K. Hammett, R. Trujillo, J. Hetfield

Formation californienne hautement mythique. L’incarnation du metal dans ce qu’il a de plus fédérateur. Rares sont les métalleux à ne pas respecter Metallica et encore moins à ne pas les connaître. Beaucoup, comme moi, ont découvert le genre grâce à eux. Ils ont laissé une empreinte indélébile sur le style et ont signé des hymnes ayant une portée extraordinaire.

Metallica est définitivement l’un des groupes les plus importants pour moi. Il a été ma porte d’entrée vers le metal. Sans connaître le groupe, on m’a appris la ballade Nothing Else Matters à la guitare puis je suis revenu sur leur album St. Anger, le premier album de metal que j’ai acheté de ma vie, en me disant « c’est du metal mais j’aime bien, j’en achèterai pas plus ». Vous vous doutez bien que je ne suis pas resté campé sur mes positions, la preuve est sur mon blog. Bien que cet album tourmenté ait été incendié à tort ou à raison, c’est un album que j’ai beaucoup aimé et qui correspond à une partie de ma vie sur laquelle j’ai tourné une page.

Lire la suite