The Charm The Fury – The Sick, Dumb & Happy

dumb-sick-happy_img2La découverte du premier album de ce jeune groupe d’Amsterdam m’avait bien enthousiasmée et incitée à suivre leurs activités. La qualité mélodique et technique de ce disque de metalcore était au rendez-vous.

Quatre ans après A Shade Of My Former Self, The Charm The Fury était de retour début 2017 pour un second album intitulé The Sick, Dumb & Happy, à la pochette bien plus colorée. Les teintes vives rose et jaune tranchent avec les couleurs habituellement utilisées dans le metal, sans remettre en question la virulence du contenu. L’effet visuel original est même plutôt perturbant.

Dès les premières écoutes des nouveaux morceaux, j’ai pu remarquer un changement d’orientation musicale. Les structures metalcore plus techniques du premier album ont laissé place à des riffs plus bruts et punchy à la Pantera, tout en conservant l’alternance du chant guttural et clair de la chanteuse Caroline Westendorp. Un peu déçu par ces premières écoutes, j’ai persévéré et acheté le disque (il faut soutenir ces groupes) pour préparer au mieux leur concert au festival Sziget. Je vais gâcher la surprise : j’ai bien fait !

Les thèmes des chansons évoquent la situation politique du monde et le combat intérieur ou actif des citoyens contre les injustices et les conflits. D’après le groupe, le son plus brut et sans fioriture technique est une expression plus impulsive en réaction aux événements actuels.

D’autres changements entourent cette nouvelle sortie de The Charm The Fury : le guitariste Mathijs Parent a quitté le groupe pour se concentrer sur sa vie personnelle, remplacé par Martijn Slegtenhorst ; tandis que Rolf Perdok, guitariste soliste sur The Sick, Dumb & Happy, a quitté la bande pour des raisons similaires peu après la sortie de l’album.

Lire la suite

The Charm The Fury – Budapest – 13/08/2017

Groupe : The Charm The Fury
Date : Dimanche 13 août 2017
Festival : Sziget
Ville : Budapest

C’est par un heureux hasard que j’avais remarqué que The Charm The Fury jouait au festival Sziget, où nous avions prévu d’aller avec ma copine cet été 2017. Ce grand festival a lieu chaque année depuis 25 ans à P1090521Budapest sur une île (oui, car « sziget » veut dire « île » en hongrois), non loin du centre de la capitale magyare. Si l’ensemble de la programmation ne nous enchantait guère, il me tardait de voir en concert ce jeune groupe néerlandais de metalcore que j’avais découvert avec l’excellent premier album A Shade Of My Former Self. Ils avaient sorti plus tôt dans l’année un deuxième opus nommé The Sick, Dumb & Happy qui devrait trouver sa place sur ce site avec une bonne chronique. J’avais essayé de les voir en concert en Europe à l’occasion de cette sortie, sans réussir à planifier quelque chose jusqu’à ce festival.

Lire la suite

[Photos] Sziget 2017

Date : Mercredi 9 août 2017
Dimanche 13 août 2017
Groupes : Billy Talent
P!nk
Alma
Brutus
The Charm The Fury
Oh Wonder
The Naked And Famous
Compte-rendu : The Charm The Fury – 13/08/2017

Valérian et la Cité des mille planètes

After years of peace and prosperity, an unknown force wants us to destroy all we have created.

VALERIAN_Int'l Payoff France_120x160 @25%.indd

C’est le film français (voire européen) le plus cher jamais réalisé, avec un budget d’un peu moins de 200 millions d’euros. Une somme qui s’aligne sur les chiffres des superproductions d’Hollywood. Et c’est le plus américain des réalisateurs français, Luc Besson, qui est à l’origine de ce projet titanesque pour revenir aux sources de l’inspiration des grandes épopées galactiques comme Star Wars. Valérian et la Cité des mille planètes est l’adaptation de la bande dessinée Valérian et Laureline créée par Pierre Christin et Jean-Claude Mézières et qui a bercé la jeunesse de Besson.

Son précédent film de science-fiction Le Cinquième élément s’inspirait déjà de cet univers et était également similaire en termes de production, avec un casting anglophone et un budget colossal. Ce film avait été un succès autant en France qu’à l’international. Il restait à voir si Valérian pouvait égaler ce succès commercial et artistique.

Lire la suite

[Photos] Hellfest 2017

Jour 1

Date : Vendredi 16 juin 2017
Groupes : Myrath
Textures
Evergrey
Tyr
Red Fang
Tagada Jones
Les Ramoneurs de menhirs
Electric Wizard
Compte-rendu : Hellfest – 16/06/2017

Jour 2

Date : Samedi 17 juin 2017
Groupes : Phil Campbell & The Bastard Sons
Zeke
Blood Ceremony
Decapitated
Primus
Opeth
Suicidal Tendencies
Compte-rendu : Hellfest – 17/06/2017

Jour 3

Date : Dimanche 18 juin 2017
Groupes : DevilDriver
Alter Bridge
Prophets Of Rage
Emperor
The Dillinger Escape Plan
Compte-rendu : Hellfest – 18/06/2017

Décors

[Photos] Foo Fighters – 27/06/2017

Groupe : Foo Fighters
Date : Mardi 27 juin 2017
Salle : O² Arena
Ville : Prague
Compte-rendu : Foo Fighters – 27/06/2017

Foo Fighters – Prague – 27/06/2017

Groupe : Foo Fighters
Date : Mardi 27 juin 2017
Salle : O² Arena
Ville : Prague
Première
partie :
Red Fang

P1080977Dernier concert de ce mois de juin 2017 chargé musicalement (entre le Hellfest et Gojira, sans oublier Rammstein fin mai). Il s’agissait d’un événement de taille : l’équipe de Dave Grohl revenait à Prague pour quelques concerts estivaux et des festivals en échauffement de la sortie de l’album Concrete & Gold qui aura lieu dans le courant de l’année.

J’avais déjà vu les Foo Fighters fin 2015 à Cracovie, alors que Dave Grohl avait encore le pied dans le plâtre durant le fameux « Broken Leg Tour », mais leur passage à Prague ne pouvait pas être évité. C’était l’occasion de revoir le chanteur sur ses deux jambes. Vu le show qu’il avait donné en étant éclopé, on pouvait s’attendre à plus d’énergie.

Lire la suite

Hellfest – 18/06/2017

Festival : Hellfest
Groupes : The Dillinger Escape Plan
Prophets Of Rage
Alter Bridge
DevilDriver
Date : Dimanche 18 juin 2017
Ville : Clisson

Dernière journée de concerts au Hellfest, toujours sous une forte chaleur. Les points d’eau étaient finalement plus occupés que les bars pour se désaltérer. Malgré le monde, il était possible de se réhydrater sans attendre des plombes, grâce aux multiples sources à tous les coins du festival.

Alors que Linkin Park faisait la tête d’affiche de ce dimanche, il semblait aussi qu’il y avait plus de groupes de metalcore sur les mainstages. Il y en a pour tous les goûts, dirons-nous. J’avais moins de groupes à voir, et je me suis donc permis de passer plus de temps à Clisson avec mon frère, pour ensuite revenir sur le site vers 17h.

P1080775

Lire la suite

Hellfest – 17/06/2017

Festival : Hellfest
Groupes : Suicidal Tendencies
Opeth
Primus
Decapitated
Blood Ceremony
Zeke
Phil Campbell & The Bastard Sons
Ultra Vomit
Date : Samedi 17 juin 2017
Ville : Clisson

Le samedi était la journée avec le plus d’affluence, certainement du fait de sa tête d’affiche : Aerosmith, P1080647en route pour leur tournée d’adieu. J’avais déjà vu la bande de Steven Tyler en 2014, sur la moitié du concert, avant de passer sur une autre scène. Je passais donc la main pour cette ultime fois.

Mon frère avait tout de même l’intention de les voir et a réussi à se trouver une place à la dernière minute pour la journée, histoire de visiter une fois le festival. J’ai pu le retrouver au centre-ville de Clisson pour un brunch fait maison qui a fait du bien. Passé midi, il a pu m’emmener en bécane jusqu’aux portes du festival. Ça tombait bien, les motards étaient à l’honneur dans le thème de cette édition.

Lire la suite

Hellfest – 16/06/2017

Festival : Hellfest
Groupes : Les Ramoneurs de menhirs
Tagada Jones
Electric Wizard
Red Fang
Tyr
Evergrey
Animals As Leaders
Textures
Myrath
Sidilarsen
Date : Vendredi 16 juin 2017
Ville : Clisson

P1080511Il y a dix ans, j’assistais à mon premier festival de musique metal, et mes premiers concerts du style. C’était à l’édition 2007 du Hellfest, quand j’avais 15 ans. La première d’une longue série. Après y avoir assisté en 2008, 2010, 2011, 2012, 2014, j’étais prêt à y revenir pour la septième fois en 2017, la onzième édition du festival, héritier du Fury Fest, toujours organisé par Ben Barbaud.

Comme en 2014, je revenais spécialement de Prague pour y assister. L’affiche était particulièrement riche et intéressante. De quoi faire le plein de musique metal pendant un week-end à la météo radieuse, voire caniculaire.

Lire la suite