Machine Head – Through The Ashes Of Empires

P1020730S’il est clair que The Blackening a définitivement replacé Machine Head parmi les plus grands, l’album précédant Through The Ashes Of Empires a joué un rôle majeur pour remettre le groupe américain en selle après deux albums ayant égratigné la réputation qu’ils s’étaient forgés avec le premier opus Burn My Eyes. Le style s’éloigne des tentatives nu metal des albums The Burning Red et Supercharger et fait office de prélude au succès massif de The Blackening.

Il s’agit également du premier album enregistré avec le guitariste Phil Demmel, officiant toujours en soliste au sein du quatuor à ce jour, avec qui Robb Flynn avait déjà joué au sein du groupe Vio-Lence avant de fonder Machine Head.

Lire la suite

Queens Of The Stone Age – Songs For The Deaf

Dave Grohl a plus d’une corde à son arc et beaucoup d’amis. En dehors de Foo Fighters, l’ancien batteur de Nirvana a fait de nombreuses collaborations. Avant de fonder Them Crooked Vultures avec John Paul Jones (bassiste de Led Zeppelin) et Josh Homme, il avait déjà collaboré derrière les fûts avec ce dernier au sein de son groupe Queens Of The Stone Age.

Ce groupe de stoner californien, né des cendres de Kyuss, est d’égale notoriété avec la bande de Dave Grohl. Songs For The Deaf est l’album qui a donné au groupe sa couronne de lauriers. Comme sur les albums précédents, les musiciens invités, tels que Alain Johannes, sont nombreux autour de Josh Homme et des autres chanteurs principaux : Mark Lanegan et le turbulent bassiste Nick Oliveri, ancien mercenaire de Kyuss.

P1080468Songs For The Deaf est un album concept qui embarque l’auditeur dans un road trip de Los Angeles à Joshua Tree, à travers le désert californien. Le mouvement est perceptible par les changements de fréquences radio avec des stations qui diffusent les différentes pistes de l’album. Plusieurs invités jouent les animateurs radio.

L’édition anglaise que j’ai achetée au marché de Camden inclut une version live de The Lost Art Of Keeping A Secret ainsi qu’une reprise des Kinks (Everybody’s Gonna Be Happy). Sur la plupart des éditions, une piste cachée en pregap fait entendre « la véritable chanson pour les sourds », qui est en fait une série de basses fréquences comme si l’auditeur était devenu sourd.

Lire la suite

Foo Fighters – Concrete And Gold

Le nouvel album de Foo Fighters est disponible ! Sa sortie était annoncée et précédée d’une tournée européenne (avec un passage à Prague que je n’ai pas manqué), lors de laquelle quelques morceaux avaient été joués en avant-première.

P1100008Intitulé Concrete And Gold, ce disque vient à la suite du succès mitigé de Sonic Highways et celui indéniable de Wasting Light. Dave Grohl l’a comparé en termes d’influences pop à Sgt. Pepper des Beatles et a admis avoir été inspiré dans l’écriture par le bouleversement politique aux États-Unis après l’élection de Donald Trump. Le béton et l’or du titre de l’album évoquent le sentiment de désarroi suscité par la tournure des événements, mais aussi l’espoir pour surmonter les épreuves.

Il s’agit également du premier album à inclure le claviériste Rami Jaffee dans la bande officiellement. Le bonhomme officiait jusqu’ici comme musicien de tournée, et sa première collaboration avec le groupe date tout de même de la tournée acoustique Skin And Bones en 2005.

Lire la suite

Blind Guardian – Live Beyond The Spheres

blind-guardian-live-beyond-the-spheres_img1Quinze ans après la sortie du DVD Imaginations Through The Looking Glass et du double disque Live, les bardes allemands de Blind Guardian offrent un nouvel enregistrement de leur spectacle en concert avec un triple album intitulé Live Beyond The Spheres. Contrairement au dernier DVD mais à l’instar du précédent disque audio live, il s’agit d’une compilation de titres joués lors de toute la tournée de l’album Beyond The Red Mirror, et non d’un enregistrement d’une même soirée.

Ayant assisté à un concert du groupe au cours de cette tournée (à Prague fin 2015), il me paraissait intéressant d’acheter ce triple album en souvenir de leur concert. De plus, la majorité des morceaux manquaient à ma collection, et leur version live pouvait être bienvenue. La sortie d’un disque live nous était annoncée lors du concert lui-même, puisque Hansi Kürsch nous a indiqué qu’ils enregistraient, une méthode pour lui de motiver la foule à chanter.

Si cette nouvelle sortie est si éloignée de son enregistrement (2015, soit deux ans après environ), c’est parce que les musiciens ont tenu à sélectionner les meilleures performances sur les dates enregistrées. Grâce à ce filtrage en amont, la qualité dans l’interprétation est assurée. Même si je trouvais que Blind Guardian était meilleur en studio avant de les voir en concert, la performance vocale stupéfiante d’Hansi Kürsch à Prague m’a convaincu que cela valait le coup d’avoir un enregistrement de leurs concerts sur cette tournée. Aller et retour en terrain fantastique.

Lire la suite

The Charm The Fury – The Sick, Dumb & Happy

dumb-sick-happy_img2La découverte du premier album de ce jeune groupe d’Amsterdam m’avait bien enthousiasmée et incitée à suivre leurs activités. La qualité mélodique et technique de ce disque de metalcore était au rendez-vous.

Quatre ans après A Shade Of My Former Self, The Charm The Fury était de retour début 2017 pour un second album intitulé The Sick, Dumb & Happy, à la pochette bien plus colorée. Les teintes vives rose et jaune tranchent avec les couleurs habituellement utilisées dans le metal, sans remettre en question la virulence du contenu. L’effet visuel original est même plutôt perturbant.

Dès les premières écoutes des nouveaux morceaux, j’ai pu remarquer un changement d’orientation musicale. Les structures metalcore plus techniques du premier album ont laissé place à des riffs plus bruts et punchy à la Pantera, tout en conservant l’alternance du chant guttural et clair de la chanteuse Caroline Westendorp. Un peu déçu par ces premières écoutes, j’ai persévéré et acheté le disque (il faut soutenir ces groupes) pour préparer au mieux leur concert au festival Sziget. Je vais gâcher la surprise : j’ai bien fait !

Les thèmes des chansons évoquent la situation politique du monde et le combat intérieur ou actif des citoyens contre les injustices et les conflits. D’après le groupe, le son plus brut et sans fioriture technique est une expression plus impulsive en réaction aux événements actuels.

D’autres changements entourent cette nouvelle sortie de The Charm The Fury : le guitariste Mathijs Parent a quitté le groupe pour se concentrer sur sa vie personnelle, remplacé par Martijn Slegtenhorst ; tandis que Rolf Perdok, guitariste soliste sur The Sick, Dumb & Happy, a quitté la bande pour des raisons similaires peu après la sortie de l’album.

Lire la suite

Metallica – Hardwired… To Self-Destruct

P1060969Huit ans. Presque une décennie. C’est le temps qui sépare la sortie du nouvel album de Metallica intitulé Hardwired… To Self-Destruct de celle de son prédécesseur Death Magnetic en 2008. J’étais encore au lycée à cette époque-là, quand j’ai découvert avec excitation les premières notes de cet opus du retour aux sources. Dire que j’ai eu le temps de finir mes études entre temps.

Peut-on affirmer que le groupe a chômé pendant ces huit longues années ? Faisons les comptes : aux regards des statistiques, le groupe a fait 366 concerts entre 2008 et 2016, étalés sur chaque année et sur chaque continent, et sorti en 2011 un double-album avant-gardiste avec Lou Reed (Lulu), ainsi qu’un film musical en 2013, Through The Never, avec Dane DeHaan.

Parmi les performances live, qui font leur renommée, on peut compter une série de concerts historiques avec Megadeth, Slayer et Anthrax (connus comme le « Big Four » du thrash metal américain) ; une semaine entière de célébration pour leur trente ans dans la salle mythique du Fillmore avec de nombreux invités célèbres et des raretés en rétrospective ; une tournée en l’honneur du Black Album affichant une date historique au Stade de France en 2012 ; une série de concerts à Mexico City et au Canada avec des effets spectaculaires conçus pour le film Through The Never ; une tournée en 2014 donnant l’occasion aux fans de créer leur set-list rêvée ; un concert unique en Antarctique ; un festival Orion Music + More monté par le groupe sur deux éditions à Atlantic City en 2012 et à Détroit en 2013. Malgré l’alléchante distribution de ce festival et les nombreuses surprises organisées par le groupe (des albums phares joués en intégralité, des expositions et autres rencontres), ce projet de festival fut un gouffre financier, tout comme l’album avec Lou Reed et le film Through The Never.

La raison d’un tel fossé entre la sortie des deux albums de Metallica est donc plutôt la priorité donnée à des projets plus ambitieux. La question d’un successeur à Death Magnetic s’est posée au groupe chaque année, et les musiciens assuraient que ce n’est pas l’inspiration qui leur manquait, que des tonnes de riffs étaient dans les tiroirs.

P1060971Comme pour l’album précédent, le groupe avait fait monter la pression en jouant en concert un nouveau morceau (peu inspiré), Lord Of Summer, qui ne figurait finalement pas sur la galette finale. La sortie du fameux nouvel album s’est concrétisée au printemps 2016 lorsqu’une date de sortie et des détails du contenu ont été révélés.

Là encore, le bon goût de la pochette est très discutable. Il s’agit également d’un double-album, avec six pistes sur chaque disque. C’est un format déjà exploité récemment par Iron Maiden pour The Book Of Souls. Les vieux groupes de metal ont donc autant de matière à partager ! Il nous tarde de voir si la quantité rejoint la qualité.

Lire la suite

Alter Bridge – The Last Hero

P1060962Trois ans après la sortie de l’album Fortress, très réussi, Alter Bridge continue sur sa lancée en parallèle des projets de ses leaders. Myles Kennedy chante toujours aux côtés de Slash, et Mark Tremonti s’est davantage investi dans sa carrière solo avec la sortie de deux albums en 2015 et 2016.

Cette créativité prolifique ne semble pas impacter Alter Bridge, qui a sorti fin 2016 un cinquième album : The Last Hero. Le disque aborde des thèmes plus sombres comme la crainte de l’abandon des politiques et le climato-scepticisme, tandis que sa sortie concorde avec l’élection de Donald Trump aux États-Unis.

Lire la suite

Opeth – Sorceress

P1060948La troupe suédoise de metalleux reconvertis au rock progressif poursuit ses explorations dans des influences d’une décennie passée (les années 70). Après deux albums où Opeth s’est écarté du style death metal qui a fait sa renommée, son commandant Mikael Akerfeldt ne compte apparemment pas s’arrêter là. Au risque de vous gâcher la surprise, ce nouvel album reprend le style de son très bon prédécesseur Pale Communion, sans chant guttural donc.

Sorceress a été composé presque intégralement par Akerfeldt et enregistré aux Pays de Galles comme le précédent. C’est toutefois le premier album depuis Ghost Reveries qui n’est pas produit sous l’écurie Roadrunner. Le douzième album d’Opeth est produit sous leur propre label Moderbolaget suite à un contrat signé avec Nuclear Blast.

La pochette est toujours signée du créateur Travis Smith et illustre remarquablement le thème principal de l’album : les aspects négatifs de l’amour, comme la jalousie, les coups bas et la paranoïa. Le paon trônant sur des cadavres avec le sang au bec est encore très bien trouvé par l’artiste pour décrire l’allure noble de la musique d’Opeth, qui cache son côté malsain derrière de beaux ornements. Le personnage de la sorcière va à ravir à l’esthétique du groupe.

Lire la suite

Gojira – Magma

La fierté nationale des métalleux français est de retour des studios avec un nouveau disque quatre ans après L’Enfant sauvage, soit le même temps d’attente qu’avec l’album précédent. Gojira a sorti cet été 2016 l’album Magma, enregistré au Silver Cord Studio à New York, construit par le chanteur et guitariste Joe Duplantier.

P1020725Pour la première fois, on a pu voir le groupe fait une promotion pour cet album sur un grand nombre de médias, notamment les plus généralistes. La presse s’est intéressée à cette formation de la campagne des Landes qui va jouer du metal à l’étranger avec les plus grands, sans que le grand public français ne sache qui ils sont ni ne ce qu’est réellement le metal. La coïncidence de la sortie de l’album avec leur concert au Hellfest, le festival de metal le plus populaire en France, a pu braquer davantage la lumière sur eux. Même si le metal extrême reste réservé à une élite mélomane, le groupe a envie de s’étendre, de partager la flamme de la musique, et vu leur talent et leur intégrité artistique, ils méritent d’être populaire, cela ne fait aucun doute.

Lire la suite

Tame Impala – Currents

P1020733C’est ma nouvelle découverte de musique actuelle : Tame Impala. Le terme « actuel » est un peu exagéré, car le son de ce groupe de rock australien est ancré dans les années 70 avec des influences psychédéliques appuyées. Mon dévolu s’est posé sur le nouvel album Currents sorti en 2015.

Fort d’un excellent succès commercial, l’album explore un son davantage pop que les deux premiers opus plus rock. Entièrement composé et interprété par le leader Kevin Parker, il s’agit d’une œuvre marquée par le thème de la rupture, avec des paroles très personnelles.

Lire la suite