Pantera – Floods

Image de prévisualisation YouTube
Titre : Floods
Groupe : Pantera
Album : The Great Southern Trendkill

En ce triste jour du 8 décembre, les amoureux du pop rock se rappellent de la mort de John Lennon pendant que les métalleux portent le deuil de Dimebag Darrell. Tous deux sont morts dans des circonstances tragiques, assassinés, l’un en 1980 à l’âge de 40 ans, l’autre en 2004 à 38 ans, il y a donc dix ans exactement. Pour rendre hommage à ce guitariste de metal exceptionnel et regretté, j’ai décidé de faire une vidéo du morceau Floods de son groupe Pantera.

Lire la suite

Programmation du Hellfest 2014 : un nouveau palier franchi

Hier, mercredi 4 décembre 2013, le Hellfest dévoilait sa programmation pour l’année 2014. Pour sa neuvième édition, le plus grand festival de musique extrême de l’Hexagone s’offre des têtes d’affiche royales : Iron Maiden, Aerosmith et Black Sabbath.

hellfest2014aCes trois mastodontes n’avaient jusqu’alors jamais joué au festival mais avait failli y participer. En 2011, Black Sabbath en pleine reformation était annoncé mais avait dû être annulé dû aux complications de santé du guitariste Tony Iommi. Les deux autres groupes de légende étaient plus que jamais sérieusement pronostiqués l’année dernière mais n’avaient finalement pas choisi le Hellfest comme destination. Il y a juste quelques années, Ben Barbaud, programmateur du Hellfest et enfant (terrible) du pays clissonnais, ne prévoyait pas la venue d’un poids lourd comme Iron Maiden ou Metallica pour des raisons de budget. Avec cette nouvelle annonce, le Hellfest grimpe une nouvelle marche pour monter le volume à 11.
Lire la suite

La Kevrenn Alre termine 3e au championnat des bagadoù

Pour la troisième fois consécutive, c’est le Bagad Kemper qui remporte l’épreuve de Lorient dans le championnat des bagadoù et donc le trophée du meilleur bagad de première catégorie, pour cette nouvelle année 2013.

La Kevrenn Alre occupe la troisième place sur le podium avec le bagad bigouden de Cap-Caval. Deux autres bagadoù du pays vannetais les suivent : Roñsed Mor de Locoal Mendon et Melinerion de Vannes. Mené par Roland Becker, le bagad d’Elven, dont c’est la première prestation à Lorient, garde sa place en première catégorie.

Tous les résultats se trouvent sur le site de la Bodadeg Ar Sonerion.

C’est encore une déception pour la Kevrenn, pénalisée par les résultats du pupitre batterie et par un « petit flou artistique » pendant la prestation. La compétition était ouverte, après une première manche très disputée à Brest.

Je profite de l’occasion que la section consacrée à la Kevrenn Alre est maintenant ouverte et ne saurait tarder à être davantage alimentée sur les événements depuis mon entrée au bagadig au début de la saison.
Lire la suite

Jeff Hanneman décède à l’âge de 49 ans

jeff-hanneman_img2 La nouvelle est tombée dans la semaine : Jeff Hanneman, le guitariste emblématique du groupe de thrash metal Slayer, est décédé le 2 mai 2013 d’une insuffisance hépatique.

En 2011, le Californien avait déjà contracté une fasciite nécrosante, une infection rare et grave due à une morsure d’araignée, ayant surement conduit à son décès récent. Cette infection l’avait profondément affaibli, l’empêchant de tourner avec son groupe qui l’avait remplacé par Gary Holt, grand flingueur du groupe thrash Exodus.

Voici un article hommage à ce guitariste atypique, auteur de riffs parmi les plus démoniaques du répertoire de Slayer, ayant fait la renommée du groupe. Parmi ces lignes brutales et mythiques, citons Angel Of Death, Dead Skin Mask, South Of Heaven ou encore l’ultime Raining Blood, véritable hymne culte. Des riffs dissonants et déments, à la tonalité malsaine et au rythme effréné fracassant. Les solos de Hanneman comportaient eux aussi cette dimension anarchique et infernale, torturant les notes à grands coups de vibrato et assénant un torrent sanglant de shred anti-mélodiques.

Le jeu du guitariste Kerry King, avec qui il formait la paire, était à peu près semblable. Le duo se répondait parfaitement sur les riffs comme sur les solos. Si je trouvais les solos très moches, la rythmique était toujours imparable et percutante. Jouer un morceau de Slayer était un véritable sport.

Qu’on adhère ou non à l’esthétique des solos, une chose méritait le respect chez Hanneman comme chez Slayer : créer des ambiances plus terrifiantes les unes que les autres et ce, sur une carrière entière, sans virage. Lire la suite