Queens Of The Stone Age – Songs For The Deaf

Dave Grohl a plus d’une corde à son arc et beaucoup d’amis. En dehors de Foo Fighters, l’ancien batteur de Nirvana a fait de nombreuses collaborations. Avant de fonder Them Crooked Vultures avec John Paul Jones (bassiste de Led Zeppelin) et Josh Homme, il avait déjà collaboré derrière les fûts avec ce dernier au sein de son groupe Queens Of The Stone Age.

Ce groupe de stoner californien, né des cendres de Kyuss, est d’égale notoriété avec la bande de Dave Grohl. Songs For The Deaf est l’album qui a donné au groupe sa couronne de lauriers. Comme sur les albums précédents, les musiciens invités, tels que Alain Johannes, sont nombreux autour de Josh Homme et des autres chanteurs principaux : Mark Lanegan et le turbulent bassiste Nick Oliveri, ancien mercenaire de Kyuss.

P1080468Songs For The Deaf est un album concept qui embarque l’auditeur dans un road trip de Los Angeles à Joshua Tree, à travers le désert californien. Le mouvement est perceptible par les changements de fréquences radio avec des stations qui diffusent les différentes pistes de l’album. Plusieurs invités jouent les animateurs radio.

L’édition anglaise que j’ai achetée au marché de Camden inclut une version live de The Lost Art Of Keeping A Secret ainsi qu’une reprise des Kinks (Everybody’s Gonna Be Happy). Sur la plupart des éditions, une piste cachée en pregap fait entendre « la véritable chanson pour les sourds », qui est en fait une série de basses fréquences comme si l’auditeur était devenu sourd.

Lire la suite

Foo Fighters – Concrete And Gold

Le nouvel album de Foo Fighters est disponible ! Sa sortie était annoncée et précédée d’une tournée européenne (avec un passage à Prague que je n’ai pas manqué), lors de laquelle quelques morceaux avaient été joués en avant-première.

P1100008Intitulé Concrete And Gold, ce disque vient à la suite du succès mitigé de Sonic Highways et celui indéniable de Wasting Light. Dave Grohl l’a comparé en termes d’influences pop à Sgt. Pepper des Beatles et a admis avoir été inspiré dans l’écriture par le bouleversement politique aux États-Unis après l’élection de Donald Trump. Le béton et l’or du titre de l’album évoquent le sentiment de désarroi suscité par la tournure des événements, mais aussi l’espoir pour surmonter les épreuves.

Il s’agit également du premier album à inclure le claviériste Rami Jaffee dans la bande officiellement. Le bonhomme officiait jusqu’ici comme musicien de tournée, et sa première collaboration avec le groupe date tout de même de la tournée acoustique Skin And Bones en 2005.

Lire la suite

Nevermore + Symphony X – Paris – 28/02/2011

Le musicien américain Warrel Dane est décédé le 13 décembre 2017 d’une crise cardiaque. En hommage à ce grand chanteur à la capacité vocale incroyable et à la tonalité autant plaintive que grinçante, je partage un compte-rendu du concert de Nevermore (peu de temps avant leur séparation) à l’Élysée Montmartre (avant sa destruction dans un incendie) en 2011 en compagnie de Symphony X.

Photo : Karen Mason Blair

Photo : Karen Mason Blair

Groupes : Symphony X
Nevermore
Date : Lundi 28 février 2011
Salle : Élysée Montmartre
Ville : Paris
Première
partie :
Thaurorod
Mercenary
Psychotic Waltz

De la même manière que le Progressive Nation servait de prétexte pour la tournée européenne de Dream Theater en 2009, le Power of Metal est une sorte de festival itinérant avec de nombreux groupes se représentant sur plusieurs dates aux quatre coins de l’Europe. Un leitmotiv pour la tournée de Symphony X, en préliminaire de la sortie à venir de leur album nommé Iconoclast.

Le groupe de metal progressif est entouré par des premières parties et partage l’affiche avec une autre pointure du metal américain : Nevermore. Si mon premier sentiment était surtout d’aller voir Symphony X, je vais en ce lundi 28 février 2011 pour écouter sur scène autant l’équipe de Michael Romeo que celle de Jeff Loomis (Nevermore) après m’être sérieusement penché sur leur musique.

Lire la suite

Blind Guardian – Live Beyond The Spheres

blind-guardian-live-beyond-the-spheres_img1Quinze ans après la sortie du DVD Imaginations Through The Looking Glass et du double disque Live, les bardes allemands de Blind Guardian offrent un nouvel enregistrement de leur spectacle en concert avec un triple album intitulé Live Beyond The Spheres. Contrairement au dernier DVD mais à l’instar du précédent disque audio live, il s’agit d’une compilation de titres joués lors de toute la tournée de l’album Beyond The Red Mirror, et non d’un enregistrement d’une même soirée.

Ayant assisté à un concert du groupe au cours de cette tournée (à Prague fin 2015), il me paraissait intéressant d’acheter ce triple album en souvenir de leur concert. De plus, la majorité des morceaux manquaient à ma collection, et leur version live pouvait être bienvenue. La sortie d’un disque live nous était annoncée lors du concert lui-même, puisque Hansi Kürsch nous a indiqué qu’ils enregistraient, une méthode pour lui de motiver la foule à chanter.

Si cette nouvelle sortie est si éloignée de son enregistrement (2015, soit deux ans après environ), c’est parce que les musiciens ont tenu à sélectionner les meilleures performances sur les dates enregistrées. Grâce à ce filtrage en amont, la qualité dans l’interprétation est assurée. Même si je trouvais que Blind Guardian était meilleur en studio avant de les voir en concert, la performance vocale stupéfiante d’Hansi Kürsch à Prague m’a convaincu que cela valait le coup d’avoir un enregistrement de leurs concerts sur cette tournée. Aller et retour en terrain fantastique.

Lire la suite

Berlin

East Side Gallery

The Charm The Fury – The Sick, Dumb & Happy

dumb-sick-happy_img2La découverte du premier album de ce jeune groupe d’Amsterdam m’avait bien enthousiasmée et incitée à suivre leurs activités. La qualité mélodique et technique de ce disque de metalcore était au rendez-vous.

Quatre ans après A Shade Of My Former Self, The Charm The Fury était de retour début 2017 pour un second album intitulé The Sick, Dumb & Happy, à la pochette bien plus colorée. Les teintes vives rose et jaune tranchent avec les couleurs habituellement utilisées dans le metal, sans remettre en question la virulence du contenu. L’effet visuel original est même plutôt perturbant.

Dès les premières écoutes des nouveaux morceaux, j’ai pu remarquer un changement d’orientation musicale. Les structures metalcore plus techniques du premier album ont laissé place à des riffs plus bruts et punchy à la Pantera, tout en conservant l’alternance du chant guttural et clair de la chanteuse Caroline Westendorp. Un peu déçu par ces premières écoutes, j’ai persévéré et acheté le disque (il faut soutenir ces groupes) pour préparer au mieux leur concert au festival Sziget. Je vais gâcher la surprise : j’ai bien fait !

Les thèmes des chansons évoquent la situation politique du monde et le combat intérieur ou actif des citoyens contre les injustices et les conflits. D’après le groupe, le son plus brut et sans fioriture technique est une expression plus impulsive en réaction aux événements actuels.

D’autres changements entourent cette nouvelle sortie de The Charm The Fury : le guitariste Mathijs Parent a quitté le groupe pour se concentrer sur sa vie personnelle, remplacé par Martijn Slegtenhorst ; tandis que Rolf Perdok, guitariste soliste sur The Sick, Dumb & Happy, a quitté la bande pour des raisons similaires peu après la sortie de l’album.

Lire la suite

The Charm The Fury – Budapest – 13/08/2017

Groupe : The Charm The Fury
Date : Dimanche 13 août 2017
Festival : Sziget
Ville : Budapest

C’est par un heureux hasard que j’avais remarqué que The Charm The Fury jouait au festival Sziget, où nous avions prévu d’aller avec ma copine cet été 2017. Ce grand festival a lieu chaque année depuis 25 ans à P1090521Budapest sur une île (oui, car « sziget » veut dire « île » en hongrois), non loin du centre de la capitale magyare. Si l’ensemble de la programmation ne nous enchantait guère, il me tardait de voir en concert ce jeune groupe néerlandais de metalcore que j’avais découvert avec l’excellent premier album A Shade Of My Former Self. Ils avaient sorti plus tôt dans l’année un deuxième opus nommé The Sick, Dumb & Happy qui devrait trouver sa place sur ce site avec une bonne chronique. J’avais essayé de les voir en concert en Europe à l’occasion de cette sortie, sans réussir à planifier quelque chose jusqu’à ce festival.

Lire la suite

[Photos] Sziget 2017

Date : Mercredi 9 août 2017
Dimanche 13 août 2017
Groupes : Billy Talent
P!nk
Alma
Brutus
The Charm The Fury
Oh Wonder
The Naked And Famous
Compte-rendu : The Charm The Fury – 13/08/2017

Valérian et la Cité des mille planètes

After years of peace and prosperity, an unknown force wants us to destroy all we have created.

VALERIAN_Int'l Payoff France_120x160 @25%.indd

C’est le film français (voire européen) le plus cher jamais réalisé, avec un budget d’un peu moins de 200 millions d’euros. Une somme qui s’aligne sur les chiffres des superproductions d’Hollywood. Et c’est le plus américain des réalisateurs français, Luc Besson, qui est à l’origine de ce projet titanesque pour revenir aux sources de l’inspiration des grandes épopées galactiques comme Star Wars. Valérian et la Cité des mille planètes est l’adaptation de la bande dessinée Valérian et Laureline créée par Pierre Christin et Jean-Claude Mézières et qui a bercé la jeunesse de Besson.

Son précédent film de science-fiction Le Cinquième élément s’inspirait déjà de cet univers et était également similaire en termes de production, avec un casting anglophone et un budget colossal. Ce film avait été un succès autant en France qu’à l’international. Il restait à voir si Valérian pouvait égaler ce succès commercial et artistique.

Lire la suite